Real Time Web Analytics

La commune de Tellin va retoucher de l’argent.

Pin it!

Tellin.8.jpg

Fin 2016, cinq communes de la province de Luxembourg ont reçu une excellente nouvelle. Les compensations financières accordées par le Grand-Duché en fonction du nombre de travailleurs transfrontaliers résidant sur le territoire (« Fonds Reynders ») sont de nouveau d’actualité. En 2016, celles-ci avaient disparu pour les communes ayant moins de 5 % de travailleurs grand-ducaux. Ce pourcentage a été revu à la baisse (3 %). Excellente nouvelle pour Marche, Bouillon, Tellin, Wellin et Rendeux.

Dans les communes de la province de Luxembourg, environ 30 000 personnes travaillent au Grand-Duché, mais résident en Belgique. C’est donc au Grand-Duché que ces travailleurs payent leur IPP (impôt des personnes physiques). Un système de compensation financière existe cependant sous forme de dotation entre le Grand-Duché et la Belgique. Cette dotation, réévaluée de 18 à 30 millions d’euros en 2016, servait, entre autres, à distribuer des compensations financières dans les communes où résidaient ces travailleurs transfrontaliers, histoire de compenser, pour ces communes le « manque à gagner ».

Avant 2016, toutes les communes ayant au moins un travailleur transfrontalier sur son territoire pouvaient bénéficier de cette compensation, calculée selon un quota. En février 2016, la réforme du « fonds Reynders » décrétait qu’il fallait dorénavant un minimum de 5 % de travailleurs expatriés pour pouvoir bénéficier de la dotation grand-ducale. En province de Luxembourg, on passait ainsi de 44 communes bénéficiaires à 35, tandis que les dotations de ces 35 communes allaient doubler. Au total, 27 millions étaient répartis entre ces communes luxembourgeoises.

Le ministre Willy Borsus a toutefois estimé que ce quota de 5 % était trop élevé et a décidé de l’abaisser à 3 %. Résultat : les communes de Marche (184 500 €), Tellin (38 000 €), Wellin (33 000 €), Rendeux (16 500 €) et Bouillon (52 000 €) retoucheront une compensation financière dès 2017. « Et elle sera plus élevée que par le passé », se réjouit Lucienne Dethier, la bourgmestre de Rendeux. « Nous passons de 6 000 ou 7 000 € à 16 000 €. Cet argent va être utilisé pour des travaux de voirie et d’égouttage. C’est une excellente nouvelle, d’autant plus que notre budget est raboté de toute part. »

Même son de cloche à Tellin. « Notre budget, c’est environ 5 millions de dépenses », dit Jean-Pierre Magnette, le bourgmestre. « Recevoir 38 000 euros, c’est une bonne nouvelle. D’autant plus qu’en 2016, nous n’avions rien perçu. »

Mais la grande gagnante de cette révision est sans aucun doute Marche-en-Famenne, qui va bénéficier de 184 500 €. Cette redistribution se fait forcément au détriment d’autres communes bénéficiaires. Arlon perdra par exemple 160 000 € sur les 7millions d’euros annoncé. Finalement, Daverdisse, Durbuy, Erezee et Hotton, communes ne dépassant pas le seuil de 3 %, ne recevront aucun euro grand-ducal.

Syl. C. - La Meuse Luxembourg du 7 janvier 2017

Commentaires