Real Time Web Analytics

Le Tiger Boxe Tellin a ouvert ses portes

Pin it!

2017-01-12_070305.jpg

Ce mardi, le complexe sportif de Tellin a accueilli le premier cours de boxe française de Fabrice Debois. Ce passionné de sports de combat et professeur de la discipline depuis plus de 10 ans est originaire de Mettet et a décidé d’exporter son sport dans notre province.

Mardi, ils étaient 28 amateurs à se présenter dans la salle pour la toute première leçon. « Ça s’est super bien passé. J’étais même très surpris de voir autant de monde pour une première. Je tiens avant tout à remercier Yves Degeyve, le premier échevin de Tellin ainsi que le kiné du club Didier Vincent, sans qui ce club n’aurait probablement jamais vu le jour. », assure celui qui a tenu 12 ans un club à Couvin. « Certaines personnes n’ont pas pu se déplacer ce mardi, mais je sais qu’ils viendront jeudi. Je pense que notre nouveau club pourrait compter entre 40 et 50 personnes. »

Ce sport basé sur la boxe anglaise, mais où l’usage des jambes est autorisé ne compte que très peu de clubs dans notre province. Le Tiger Boxe Tellin répondait à une réelle demande dans la région. Fabrice Debois peut s’appuyer sur le soutien et l’aide de Cédric Lapauw, véritable pointure en la matière. Il est multiple champion de Belgique, plusieurs fois vice-champion du monde et d’Europe. « Il possède près de 400 combats à son actif. C’est une référence en boxe française et en full-contact. Il occupe le rôle de président de notre club à Tellin. »

Ce sport ouvert aux hommes et aux femmes n’est toutefois accessible qu’à partir de 12 ans. « J’estime qu’au niveau motricité ou force physique, il faut avoir 12 ans pour commencer la boxe française. Puis étant tout seul à donner cours, ce ne serait pas simple d’avoir des enfants très jeunes à surveiller constamment. »

Et aux parents qui s’inquiéteraient de laisser leur enfant pratiquer un sport de combat, Fabrice Debois tient à les rassurer. « Ce n’est pas un sport violent. Il y a des coups qui sont donnés, mais ce n’est jamais violent. On apprend avant tout à faire des mouvements. Puis le sport de combat permet aux jeunes d’extérioriser tout ce qu’ils ont à l’intérieur. Je préfère les voir se défouler dans ma salle que dans la rue… », explique-t-il. Pour ceux que Fabrice Debois n’aurait pas (encore) convaincus, une journée portes ouvertes sera organisée le 28 janvier en présence de combattants de renom originaires de Mouscron, Tournai, Lille, Armentières…

Niveau pratique, les cours sont donnés le mardi et le jeudi de 19 h à 20 h 30 au complexe sportif de Tellin.

Plus de renseignements auprès d’Adrien Rami, le secrétaire : 0498/16.35.98 ou sur le site internet du club : tigerboxetellin.be

A.B. – La Meuse Luxembourg du 12/01/2017

Lien permanent Catégories : Sport

Commentaires